Radeba

Świat okiem kibica

The World Seen With  A Football Fan's Eye

Raja Casablanca

16.03.2014 GNF1 2013/2014
Raja Casablanca - Wydad Fes 4:0

Seulement quelques jours avant notre arrivee au Maroc, la rencontre changea. Kawkab Marrakesh, au lieu de jouer a domicile le vendredi, etait suppose jouer a l’exterieur le samedi. Nous avons du nous adapter et aller voir un autre match – ca aurait ete dommage de manquer cette opportunity puisque il etait uncertain que nous revenions ici a nouveau, et aussi si le football serait encore dans notre agenda. Nous avons choisi un match a Casablanca ou Raja rencontrer une des deux equipes de Fes – au passage occupant la derniere place du classement. Puisque ma femme m’accompagnait pour le match, ce qui n’arrive pas si souvent (4eme fois jusqu’a present), j’ai decide de prendre de bonnes places, 200 dirham (20 euros) la place a tel point qu’un supporter faisant la queue derriere nous fut jaloux et nous dit „vous avez les meilleures places du stade”. En general, la presence d’une femme blanche provoque quelques emotions et un des agents de securite en uniforme me demanda si nous etions journalistes. J’ai explique que non et que nous avions du venir a Casablanca specialement pour voir Raja jouer, ce qui causa une autre vague d’emotion parmi les agents de securite. Alors que nos sieges ne semblaient pas etre sensationel du tout (au milieu d’un cote ou en bas de l’autre) de sorte que le point de vue sur des parties de la pelouse a été entravée par les banc de substitution. Ainsi soit-il – en tant que supporter expérimenté, je devais vivre avec cet inconvénient avec fierté et dignité!
Les premieres 20 minutes du jeu ont cree une impression d’un jeu plus ou moins equilibre entre les 2 equipes. Et quand l’ennui commenca a se faire sentir au coin du terrain, la mise a mort de l’equipe visiteur commenca. Cela a pris 20 minutes a Raja pour marquer a 4 reprises. Honnetement le score n’evolua plus puisque apres la mi-temps Wydad, apparemment decide a eviter une defaite a 2 chiffres alors que les hotes essayaient d’imiter Barcelona and battre un record du plus grand nombre de passes possible. Parfois meme les passes revenaient au gardien. (qui semblait etre content de participer au jeu), ce qui prouva que l’ambiance dans l’equipe etait plutot amicale. Le joueur local numero 5 (nom a identifier !)etait clairmeent le leader, je dois reconnaitre qu’il trouva sa place sans difficulte et qu’il aurait pu jouer dans n’importe quelle equipe d’europe de l’ouest.
Les supporters de Raja assistaient a la plus importante attraction du dimanche soir. Installe derriere les cages, ils etaient divises en 2 sous groups: a moitie nus sur la gauche et tout en vert sur la droite. Ils commencerent leur superbe parade un peu avant le debut du match alors que le repertoire, une variete d’expression et de choreographies, parfois ils marchaient / dansaient dans des directions laterals, semblaient etre apprecie des supporters. N’ayant eu aucune releguation ou titre de championnat, Raja peut etre fier de ses supporters.
Un grand nombre de reporters photo etaient la ce qui suggeste un grand nombre d’articles et magazines en partie dedie au football au Maroc. Il se peut aussi que la carte de presse joue un role pour entrer dans le stade, après tout, les agents de securite ne verifient pas si quelqu’un a une camera ou pas. 
Apres le match, nous sommes rentres a l’hotel et en avons conclu que la police et la securite n’etaient la que par pur formalite.